Activités du collectif

  • Les membres de ce collectif se réunissent trimestriellement autour de présentations de cas cliniques, de réflexions de nature institutionnelle et sur la pratique en consultations mémoire.
  • Ils constituent différents groupes de travail sur des thèmes soulevés lors de ces réunions.
  • Ils partagent et échangent divers documents en ligne.
  • Ils sont à l’initiative et soutiennent des projets de formations et des congrès dans le domaine de la neuropsychologie clinique.
  • Les événements récemment entrepris et soutenus par les membres du collectif sont variés
  1. Organisation d’une formation France Alzheimer : « groupe de soutien auprès des familles – animer un groupe de parole », sur deux jours pour quelques membres du collectif au CH de Saint Brieuc en novembre 2011.
  2. Co-signature du texte « l’évaluation neuropsychologique en danger dans les consultations mémoire »
  3. Soutien de la 5ème édition des Journées Nationales des Equipes Pluridisciplinaires (JNEP) non médicales des CMRR,  les 7 et 8 juin 2012 au CHU de Rennes.
  4. Envoi d’une lettre aux universités avec master professionnel de Psychologie spécialité neuropsychologie concernant l’encadrement des stagiaires et les critères de validation des stages : Élaboration et diffusion d’une liste de compétences à acquérir durant le stage de M2.
  5. Venue de Mr Martial VAN DER LINDEN pour une journée de formation (le 12/06/2012), sur les thèmes : « penser la complexité – le mythe de la maladie d’Alzheimer » & « psychopathologie et neuropsychologie » au CHU de Brest La Cavale Blanche.
  6. Venue de Stéphane ADAM pour une journée de formation (le 11/10/2013), sur le thème de: « L’aide aux aidants ». « Dans l’accompagnement des personnes présentant un vieillissement cérébral/cognitif problématique, l’intervention du psychologue-neuropsychologue ne se réduit pas à la prise en charge et au soutien proposé au patient lui-même. Son écoute, son soutien spécifique et son aide sont également proposés à l’entourage du patient. La rencontre avec le psychologue peut être l’occasion pour l’aidant de formuler un certain nombre de questionnements face à la maladie, à ses interactions avec le patient, aux difficultés communicationnelles et à la modification des rôles au sein de la cellule familiale. L’aidant peut livrer un sentiment d’impuissance à l’égard des troubles cognitifs et comportementaux du patient, à leurs retentissements sur les activités quotidiennes et à leur évolution dans le temps, pouvant laisser progressivement place à un désarroi, voire à un épuisement physique et psychique. Comment aider les aidants à comprendre la maladie, à intégrer, à gérer les bouleversements que la pathologie occasionne chez leurs proches ? Comment les guider pour qu’ils puissent faire face et préserver la qualité de leur relation affective avec le malade ? Stéphane ADAM nous propose une formation spécifique de soutien aux proches (le « counseling »), développée au sein du Centre de Jour du CHU de Liège, spécialisé dans la prise en charge des patients Alzheimer. » 
SA3SA2SA1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :